La loi des « bons français »

Dans l’actualité, il y a la réforme des retraites mais également la loi Besson sur l’immigration, discutée actuellement à l’Assemblée Nationale. Grâce à cette nouvelle loi, aucun doute, le gouvernement fabriquera des « bons français » ! Et c’est le ministre qui le dit.

« Moi, ce que je veux du jeune musulman, quand il est français, c’est qu’il aime son pays, c’est qu’il trouve un travail, c’est qu’il ne parle pas le verlan, qu’il ne mette pas sa casquette à l’envers. ». Oui ma chère Nadine Morano, tu es enfin exaucée car Éric est là avec sa loi toute neuve prête à être votée à l’Assemblée Nationale. Rien de bien méchant rassurez-vous puisque le Front National la trouve bien soft. Étranger et malade ? Pourquoi tu ne te soignes pas dans ton pays ! En dessous de Bac +3 ? N’espères même pas obtenir de titre de séjour ! Pour ceux qui ne seraient pas trop informés sur la loi, voici une petite présentation qui illustre la pensée de certains…

Déchéance de la nationalité : entre vrais et faux français

Étendre la déchéance de nationalité (jusque-là essentiellement réservée aux personnes condamnées pour terrorisme) aux personnes naturalisées depuis moins de dix ans, qui auront commis un crime contre des personnes dépositaires de l’autorité publique, en particulier des policiers. C’est bien connu, les Français ne tuent pas, ne commettent pas de délits, à chaque fois ce sont les étrangers voire les nouveaux français (ils ont pris leurs mauvaises habitudes au pays de toute façon donc autant qu’ils y retournent…).

Création de zones d’attente : une prison sans crime…

Il s’agit de créer des zones d’attente temporaires pour héberger provisoirement les étrangers qui arrivent en France en dehors des points de passage frontaliers. La zone s’étend du lieu de découverte jusqu’à la frontière la plus proche. Aujourd’hui, un demandeur d’asile reste libre le temps que sa demande soit examinée. De plus, la durée de présence en centre de rétention passe de 12 jours en 2003 à 45 jours avec cette nouvelle loi. Et on sait dans quelle condition…

Etrangers malades

Jusque-là, un étranger, gravement malade, vivant en France, pouvait bénéficier d’un titre de séjour en cas de « non-accès effectif au traitement approprié dans [son] pays d’origine ». Le projet de loi veut limiter cette délivrance aux cas d' »inexistence du traitement approprié », et ce, sans savoir si la personne peut y avoir effectivement accès. Dire que Kouchner est au gouvernement et il ne dit rien…

Mendicité agressive

Un étranger, européen ou non, présent depuis plus de trois mois, mais moins de trois ans, pourra être reconduit à la frontière en cas de « menaces à l’ordre public » notamment pour des infractions de vols, de mendicité agressive ou encore dans le cas d’occupation illégale d’un terrain public ou privé.

Intégration

Un permis de séjour temporaire européen pourra être accordé aux travailleurs « hautement qualifiés » (bac+3 ou cinq ans d’expérience professionnelle) qui justifient d’un contrat ou d’une promesse d’embauche pour au moins un an. Le processus de naturalisation est accéléré pour celui « qui présente un parcours exceptionnel d’intégration » dans les domaines « civique, scientifique, économique, culturel ou sportif ». Pour venir en France, vivre dans une dictature ne sert à rien, il faut soit savoir peindre soit être sportif de haut niveau ! Bonne chance !

Tribune de Romain

Publicités
Comments
2 Responses to “La loi des « bons français »”
  1. YMG dit :

    Si l’on suit bien, il y aurait deux catégories de français : les citoyens et les sujets.

    D’un coté, les biens-nés qui bénéficieraient des droits et des devoirs du citoyen et de l’autre ceux qui n’auraient que des devoirs à rendre à la société sous peine de se faire renvoyer dans leur pays d’origine.

    Navré, mais un délit reste un délit, un crime reste un crime, qu’ils soient commis par un pseudo « vrai français » ou par un étranger naturalisé, l’acte reste JURIDIQUEMENT et MORALEMENT le même.
    La loi, qui est l’expression de la volonté générale, s’impose à tous.

    Maintenant, s’il s’agit de manifester notre ardent amour pour la France, c’est-à-dire pour notre patrie républicaine, pourquoi le français d’origine étrangère devrait-il en faire la démarche plus que nous autres ? Combien de français, à commencer par le gouvernement, nous font-ils la preuve chaque jour de leurs mépris pour nos institutions et les valeurs républicaines, à commencer par la laïcité !

    Il faut revenir aux fondamentaux et VITE !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Pour être informé des dernières publications

    Rejoignez 66 autres abonnés

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :