Les français archaïques, immobiles ? Mon *****!

Le peuple français rentre en résistance. Nous refusons de céder. Nous refusons d’accepter de revoir nos acquis sociaux remis en cause. Nous ne sommes pas un peuple qui refusons la réforme. Nous rêvons et nous n’accepterons que le progrès pour le plus grand nombre.

Si pour nos importants, refuser la retraite à 67 ans est une forme d’immobilisme. Alors je suis immobile.

Si pour les médias, se réunir, débattre, tenter de construire une société meilleur, c’est être immobile. Mes camarades et moi, nous le sommes.

Si pour cette soit disante élite, rentrer en résistance citoyenne contre ce qu’on pense être injuste, c’est faire preuve d’immobilisme. Alors cela fait bien longtemps que le coeur du peuple français aurait cessé de battre.

 

Le réalisme c’est de croire au changement et de se battre pour.

 

Je sais que ce que je vais écrire va choquer tous les tenants de la pensée unique. Le peuple français, dans son combat d’aujourd’hui, est réaliste. Car le réalisme, n’en déplaise à certains, c’est le refus de voir les choses comme établies, comme immuables, comme inéluctable. Le réalisme c’est de croire au changement et de se battre pour.

Or aujourd’hui, partout en France, le combat prend forme. Les salariés se réunissent, discutent entre eux, réfléchissent à une autre politique et à une autre France.

Seul un pays solidaire et riche d’une intelligence populaire peut connaitre cela. J’étais fier en 2005 de voir toute la population vivre et s’approprier un débat soit disant trop technique pour eux. Et bien, malgré la complexité du sujet, les français ont compris le texte et l’ont refusé intelligemment et souverainement. Je suis fier d’être français grâce à mes concitoyens.

Nous pouvons aussi nous réjouir qu’aujourd’hui, de nombreux lycéens et étudiants se mobilisent contre une réforme qui les concerne à plusieurs niveaux. L’école républicaine fonctionne encore! Dans les cortèges, ce ne sont pas des casseurs ou des sécheurs. Aux cotés des salariés, ce sont de véritables citoyens dotés d’un sens critique développé. Si nous ne sommes pas encore au pouvoir, nous savons que le pays et la gauche ont un brillant avenir grâce à eux.

En tout cas, la solidarité résiste. Les solidarités s’installent. Les grévistes tiennent bon pour tout le peuple français. Les jeunes sortent tout autant pour leur avenir que pour celui de leurs parents. Le Front de gauche bat le pavé pour récolter des fonds pour les salariés qui souffrent le plus.

Et face à ca, ils nous répètent que nous serions immobiles. Laisser moi rire. Ils verront si notre coup de pied aux fesses sera si immobile que ca!

Simon Ulrich

Publicités
Comments
2 Responses to “Les français archaïques, immobiles ? Mon *****!”
  1. ya une faute là au dessus… « nos acquis sociaux remsie en cause », c’est pas beau ! Il convient de supprimer le e. Tu peux effacer mon com après si tu veux…

    solidarité militante de GdeC.

    Ps : toujours pas Ok pour venir figurer sur la cosntellation des blogs (vraiment) de gauche ? (voir ici : http://www.netvibes.com/gauchedecombat#nos_blogs). Ce n’est qu’un début… Certains parmi nous rêvent d’y voir aussi le blog de Mélenchon… Tu peux faire quelque chose ?

    • Ah oui c’est même très moche cette faute ! La voici supprimée !

      Il faut s’inscrire pour en faire partie c’est ça ? Si c’est le cas je peux le faire rapidement ! Pour le blog de Mélenchon, c’est pas gagné, mais essayer ne coûte rien 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Pour être informé des dernières publications

    Rejoignez 66 autres abonnés

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :