Tout ça pour ça ! Militons pour un vrai remaniement !

Le peuple français vient de subir un affront sans nom avec la réforme du régime des retraites. Le peuple français sort d’un combat qui l’a épuisé, mais qui la rendu solidaire et fort d’un avenir prometteur. Le peuple français est fatigué, mais revanchard. Sarkozy, réaliste et malin, nous a sorti une de ses dernières armes soporifiques. Il voulait faire rêver les Français avec un remaniement, une rupture dans la rupture. Eh bien, on peut vraiment dire que son plan tombe à l’eau et sombre dans les tréfonds de la médiocrité.

Les médias sont tombés dans son piège à rats. Ils se sont tous tûs depuis deux semaines sur la situation sociale de nous le petit peuple. Ils nous ont, par contre, offert un brouhaha insupportable sur ce remaniement qui devait marquer un renouveau. Aujourd’hui devait être l’acte suprême de la symphonie sarkozyste. Ce ne sont que des fausses notes qui nous parviennent de l’Élysée.

Le remaniement s’avère finalement n’être que l’éviction de ceux qui ont osé émettre quelques doutes sur la politique du grand timonier. Mais je vais vous dire pourquoi, avec ou sans remaniement, cela n’aurait rien changé et ne changera pas.

Sarkozy dirige tout. Sarkozy conduit la politique de la France. Or, Sarkozy n’évoluera jamais. Le seul vrai remaniement qu’il puisse exister avec lui, c’est que le peuple français se lève et lui offre un vol aller vers une des îles perdues de Mme Bettencourt.

Pour être sincère, je n’apprécie guère cette idée qu’en changeant les hommes, la situation s’améliorera. Un ministre a le devoir de servir l’intérêt général de la nation et du peuple. Un ministre ne doit pas porter son oreille aux bruits de couloirs de l’Élysée, mais écouter les cris sourds du peuple. Or ces ministres sarkozystes, qu’ils s’appellent Pierre Paul ou Jacques, obéissent à une politique pour servir les intérêts des puissances de l’argent. C’est leurs appartenances à l’UMP qui me permet de vous l’affirmer.

La défense de l’intérêt général n’est pas un engagement partagé par tous les politiques. Nous devons expliquer aux citoyens que cette qualité démocratique est l’une des caractéristiques propres aux hommes et aux femmes du Parti de Gauche. Nous devons expliquer que le vrai remaniement se fera par le vote du peuple pour les candidats du front de gauche. Nous devons faire comprendre aux Français que le changement de politique est possible et se fera par eux. Et que c’est cette révolution citoyenne qui constituera le vrai remaniement.

 

Simon Ulrich

Le peuple français vient de subir un affront sans nom avec la réforme du régime des retraites. Le peuple français sort d’un combat qui l’a épuisé, mais qui la rendu solidaire et fort d’un avenir prometteur. Le peuple français est fatigué, mais revanchard.

Sarkozy, réaliste et malin, nous a sorti une de ses dernières armes soporifiques. Il voulait faire rêver les Français avec un remaniement, une rupture dans la rupture. Eh bien, on peut vraiment dire que son plan tombe à l’eau et sombre dans les tréfonds de la médiocrité.

 

Les médias sont tombés dans son piège à rats. Ils se sont tous tûs depuis deux semaines sur la situation sociale de nous le petit peuple. Ils nous ont, par contre, offert un brouhaha insupportable sur ce remaniement qui devait marquer un renouveau.

Aujourd’hui devait être l’acte suprême de la symphonie sarkozyste. Ce ne sont que des fausses notes qui nous parviennent de l’Élysée.

 

Le remaniement s’avère finalement n’être que l’éviction de ceux qui ont osé émettre quelques doutes sur la politique du grand timonier.

 

Mais je vais vous dire pourquoi, avec ou sans remaniement, cela n’aurait rien changé et ne changera pas.

Sarkozy dirige tout. Sarkozy conduit la politique de la France. Or, Sarkozy n’évoluera jamais. Le seul vrai remaniement qu’il puisse exister avec lui, c’est que le peuple français se lève et lui offre un vol aller vers une des îles perdues de Mme Bettencourt.

 

Pour être sincère, je n’apprécie guère cette idée qu’en changeant les hommes, la situation s’améliorera. Un ministre a le devoir de servir l’intérêt général de la nation et du peuple. Un ministre ne doit pas porter son oreille aux bruits de couloirs de l’Élysée, mais écouter les cris sourds du peuple. Or ces ministres sarkozystes, qu’ils s’appellent Pierre Paul ou Jacques, obéissent à une politique pour servir les intérêts des puissances de l’argent. C’est leurs appartenances à l’UMP qui me permet de vous l’affirmer.

 

La défense de l’intérêt général n’est pas un engagement partagé par tous les politiques. Nous devons expliquer aux citoyens que cette qualité démocratique est l’une des caractéristiques propres aux hommes et aux femmes du Parti de Gauche.

Nous devons expliquer que le vrai remaniement se fera par le vote du peuple pour les candidats du front de gauche.

Nous devons faire comprendre aux Français que le changement de politique est possible et se fera par eux. Et que c’est cette révolution citoyenne qui constituera le vrai remaniement.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Pour être informé des dernières publications

    Rejoignez 66 autres abonnés

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :