Le Vote utile? Un mirage qui s’efface devant nous

Ne nous faites pas rêver ! À quoi bon, les jeux sont faits ! Le vote utile cimente déjà l’issue de la prochaine élection. Passez votre chemin, rien ne changera. Ah, ce fameux vote utile. À chaque fois qu’un citoyen rêve de changement, on le ramène manu militari dans le rang par l’incantation de ce fameux « vote utile ». Mais ce « vote utile » n’existe plus, à considérer qu’il a déjà existé…

Vote utile par ci, vote utile par là. Le vote utile est une star; le vote inutile, une tare. Ainsi, cher citoyen, nos importants décrètent que la valeur d’un bulletin varie selon le nom qu’il porte. Moi qui pensais à tort que c’était le choix du plus grand nombre qui déterminait l’issue de l’élection.

Mettons fin ensemble à ce mirage et à ce mensonge manipulateur. Il n’existe ni de vote utile ni de vote inutile. Chaque citoyen par le vote indique son souhait, son rêve, son désir pour la collectivité comme pour son propre future. Juger l’opinion, c’est mettre au pilori la démocratie et lui promettre la lame de la guillotine.

En 2002, à peine 33% des électeurs ont voté pour les 2 « grands ».

Chaque citoyen est libre de décider et de dessiner le monde qu’il souhaite bâtir. Nous devons toujours accepter sa décision. Mais notre mission est de tout faire pour qu’il choisisse en dehors de toute manipulation, de toutes craintes et de toutes peurs.

On entend à longueur de journée que voter Mélenchon va ouvrir la porte du second tour à Le Pen. N’est-ce pas, selon toi, une manipulation, une tentative de créer la peur chez l’électeur ? Ainsi, dans le temple de l’isoloir, le calcul efface les convictions, le désir, l’opinion de l’électeur. Doit-il se soumettre au vote utile ? Pour lui répondre, il nous faut lui répéter que cet alibi n’existe pas. Il suffit de compter pour constater que cela fait bien longtemps que les Français ne se sentent plus liés aux grands partis. En 2002, à peine 33% des électeurs ont voté pour les 2 « grands ».

En 2007, quand médias, politiques professaient jour et nuit la nécessité de se soumettre à ce vote utile, Sarko et Ségo ont à peine réunis la moitié de l’électorat.

Les électeurs ont divorcé. Ils ont divorcé pour faute grave et exclusive. Les citoyens ont eu confiance en leurs promesses. C’est normal. Mais la droite et cette gauche ont échoué. On ne peut même pas pleurer et se lamenter ensemble sur une défaite. Il n’y a de défaites que pour les batailles que l’on accepte de mener. Or, au premier son de clairon qui s’est fait entendre, nos importants ont mis à terre leurs armes et ont piétiné toutes leurs promesses et tous leurs beaux principes.

Comment se peut-il qu’on réclame au citoyen de continuer à leur faire confiance comme si de rien n’était ? Ils sont responsables de notre morosité. C’est à cause de leurs mensonges que les jeunes ne se laissent plus enivrer et guider par le rêve et l’espoir. Mais à force de fermer les yeux, jeunes et vieux, commencent à imaginer et à se laisser à nouveau bercer par le rêve. Ils aperçoivent au loin, dans l’obscurité, la lumière lointaine du changement.

Il y a quelques années, quand je militais, des inconnues me disaient que c’était normal à mon âge de croire en un monde meilleur. Mais qu’un jour, je finirais comme eux. L’espoir s’effacera sous les coups féroces de la vie. Et à leurs images, je ne rêverais et je ne croirais plus dans un idéal. Il fallait vraiment de la détermination ou de l’imbécilité pour ne pas abandonner et refuser de croire à leur prophétie.

Mais aujourd’hui, depuis quelque temps, j’ai la sensation que les choses changent. L’espoir prend place là où la résignation était maitre. La solidarité s’installe là où l’isolement cloisonnait les hommes. La discussion remplit le silence des sans-voix.

Le vote utile est un mirage. L’oasis, lui, est dans l’acceptation de croire et de militer pour ses convictions.

Que chacun vote pour les idées qu’il souhaite voir appliquer en France. Que chacun se batte pour son monde. Que chacun se laisse aller à rêver.Nos idées sont majoritaires au sein du peuple français. Il ne suffit plus que les citoyens osent s’exprimer, agir et marcher au battement de leurs cœurs. Et vous verrez. D’une minorité, nous deviendrons une majorité à croire en la victoire du Front de Gauche à l’élection présidentielle.

D’une majorité qui s’ignore, nous commencerons à deviner ensemble ce rêve général qui se dessine partout en France. Il ne reste plus qu’à rêver l’avenir et à vivre nos rêves.

Et comme a dit un jeune officier anonyme, se battant pour l’idéal républicain, lors de bataille de Valmy: « Aucune guerre contre la liberté ne peut s’éterniser ». Il avait compris que lorsque le peuple se lève et réclame son dû. Aucune puissance ne peut lui résister. La révolution citoyenne sera la main tendue qui permettra au peuple de se lever. Et lorsque nous serons tous debout, nous n’exigerons qu’une seule chose, le meilleur et l’égalité pour tous.

Simon Ulrich

Publicités
Comments
2 Responses to “Le Vote utile? Un mirage qui s’efface devant nous”
  1. Rdef dit :

    Et surtout lorsque la classe ouvrière autrement dit tous les salariés voteront enfin pour les propres intérêts et non contre , ce qui est abominable..rien que d’y penser !!

Trackbacks
Check out what others are saying...
  1. […] (Credit illustration) Partagez ce billet !StumbleUponRedditPlusPrintFacebookDiggTwitter"Aimer" ceci :"J'aime"Soyez le premier à aimer ce post. Publié dans : Chroniques écolo, Chroniques de gauche, Chroniques politiques ← François, on attaque quand ? #Hollande2012 Soyez le premier à commencer une conversation ! […]



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Pour être informé des dernières publications

    Rejoignez 66 autres abonnés

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :