Christine Lagarde ou l’Oligarchie financière en direct sur France Inter

Chaque mardi, Le Gavroche sélectionne une vidéo. Toujours en rapport avec l’actualité ou explicative de celle-ci, elle ne sera pas nécessairement récente ou avec des intervenants proches du Parti de Gauche. Cette semaine, Christine Lagarde, actuelle Ministre de l’Economie et des Finances a nos honneurs.

Certains individus, par leurs interventions, symbolisent un état de fait général. Attaquer leur  personne n’aurait aucun sens. Lorsque nous critiquons Dominique Strauss-Kahn, il est évident que ce n’est pas lui qui est visé, mais la politique qu’il mène et les orientations qu’il choisit.

Christine Lagarde est sûrement quelqu’un de très bien, très gentille voire même intelligente et compétente. Et le fait qu’elle falsifie des photos n’y change rien.  Ce matin sur France Inter, elle a malgré tout symbolisé à elle seule et en une interview de 18 minutes l’injuste politique de l’UMP, la dangerosité du Capitalisme et le système oligarchique dans lequel nous vivons.

Je passe très rapidement sur l’affaire Tapie. Celle-ci illustre certes parfaitement cette oligarchie. Peu de preuves formelles de ce que beaucoup soupçonnent n’existant à ce jour, il serait vain de disserter toujours plus sur cette histoire . Et la suite est bien plus intéressante. Notamment l’appel de Raymonde, qui, dans sa singularité, représente un grand nombre de Français aujourd’hui, interpelle Madame Lagarde. Lorsque cette dernière élude plus ou moins ses questions, cette dame lui en pose une autre: « Que dites-vous à ceux qui vivent avec 800 euros ? » La réponse de Christine Lagarde est lapidaire : « Nous avons augmenté le minimum vieillesse de 4,7% et toutes les autres retraites de 2,1% ». La valse des chiffres peut perturber. Mais si nous pouvons interpréter les chiffres, ils ne peuvent mentir. Les plus pauvres de nos retraités gagneront mensuellement 30 euros de plus. Cette auditrice sera en outre très heureuse d’apprendre que sr retraite aura 15 euros supplémentaires par mois !

Cette dernière pourra donc, en économisant un mois, s’acheter le panier des essentiels de l’UMP. Quoique, si nous comptons en « Lefebvre », Raymonde sera sûrement aux anges à l’idée  de pouvoir se payer deux voituriers par mois (ce dernier coûtant 8 euros. Source : Comparaison Lefebvrienne).

Vient ensuite notre sujet de la semaine, la grève chez Carrefour. Et donc la question des salaires. Le malheur ne se fait pas attendre : Christine Lagarde s’en occupe…avec le fossoyeur de nos retraites, Xavier Bertrand. « Si une entreprise réussit, ce n’est pas seulement parce que les actionnaires mettent du capital, c’est aussi parce qu’ils font du bon travail. » A Gauche, cela fait quelques temps que nous sommes au courant. Et sinon, hausse des salaires ? Pensez-vous ! Des primes ! Donc au bon vouloir des Ressources Humaines. Faudra-t-il une grève par an afin d’obtenir le fruit de son labeur ?

Non, Christine Lagarde veille au grain. Il faut que les entreprises faisant du profit donnent aux actionnaires et aux salariés. Bernard Guetta la questionne alors sur le rapport imaginé entre les sommes dévolues aux deux camps. Elle élude bien évidemment. L’idée du salaire maximum, qui permettrait ainsi d’aider à résoudre ce problème, est avancé par les journalistes de France Inter. Cela n’enchante malheureusement pas Lagarde : « On ne va pas fixer par la loi un plafond, un seuil. » Le Parti de Gauche est un farouche défenseur de cette idée. Le Parti Socialiste l’a placé, au rabais certes, dans son programme. Même Parisot n’y est pas opposé. En 2011, le Medef serait-il plus moderne et plus juste que l’UMP?

Le bouquet final ne tarde pas : « Pourquoi les entreprises dans lesquelles l’Etat détient du capital auraient des dirigeants Low-Cost ? Une classe dirigeante au rabais ? Pourquoi ceux-là seraient plafonnés ? » C’est la réponse apportée à la limite choisie par le Parti Socialiste. Madame Lagarde considère ainsi qu’être payé 500 000 euros par an, soit plus de 40 000 euros par mois, c’est être un patron au rabais. Les stagiaires, chômeurs, retraités et autres citoyens de ce pays apprécieront.

La fin n’est pas moins déplorable. Lagarde nous parle de Gosplan, de « transparence qui permet la mesure » alors qu’elle refuse en préambule de révéler le montant des indemnités touchées par Tapie, que les choix pris par l’Europe sont comme cela et qu’il ne sert à rien de les discuter. Sur les plans de rigueur ? « Soit on ne fait rien et c’est fini. Soit on prend la voix raisonnable avec l’austérité. » Soit nous mourrons, soit nous acceptons le SMIC à 150 euros par mois? Nous préférerons choisir, à l’instar de l’Islande, que les coupables payent.

Il ne faut pas en vouloir à Madame Lagarde. Elle défend son camp, celui du Capital et de l’Oligarchie. Bref, elle est de Droite. A l’opposé, il s’agit d’être conscient de cet état de fait : la Droite et ceux qu’elle représente ont déclaré la guerre aux classes populaires et à tous les gens qui se réclament de la Justice sociale dans ce pays. Et le Parti de Gauche est prêt à en découdre.

Publicités
Comments
2 Responses to “Christine Lagarde ou l’Oligarchie financière en direct sur France Inter”
  1. HBA dit :

    Il faut combattre la droite, en ayant conscience qu’ils sont comme nous, que simplement, une étape dans leur raisonnement pour le bien commun manque, en ayant pitié de cet aveuglement. Combattre la droite signifie alors s’attaquer aux structures du capitalisme, il faut imposer l’égalité des conditions de vie par la force de l’intelligence, on perdra notre énergie en se focalisant sur des opportunistes du capitalisme comme les Umpistes.

    Un opportuniste s’assoira toujours sur une chaise d’opportunité laissée vacante par un autre opportuniste (destitué par nos soins). Nous sommes responsables de la situation dans laquelle nous vivons, cela n’a pas de sens de s’attaquer aux personnes qui s’assoient sur les chaises du capitalisme, ce sont aux pieds de ces chaises que chacun de nous doit s’attaquer, pour ronger petit à petit les structures du capitalisme que l’environnement d’activité (travail) de chacun maintien debout.

    Les alarmes de notre éveil créent dans nos fors intérieurs le vacarme du catastrophisme, mais petit à petit, cette idéologie anti humaniste perd de sa vitalité, et si rien ne permet de prédire la suite de nos engagements, une marche invisible est lancée, alors courage, le cycle du capitalisme touche à sa fin, les injures lancées contre l’Homme sont déjà grandes, et elles continueront d’augmenter vers une fin inéluctable.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Pour être informé des dernières publications

    Rejoignez 66 autres abonnés

  • Archives

%d blogueurs aiment cette page :